Le netlinking est une technique efficace et durable pour générer du trafic vers votre site à partir des résultats des moteurs de recherche. Pour mener à bien votre stratégie de link building, il est toutefois nécessaire de prendre certaines précautions et d’éviter à tout prix de commettre les 5 erreurs de netlinking détaillées ci-dessous.

Erreur n°1 : garder la même ancre envers et contre tout

Une erreur fréquemment réalisée est l’utilisation excessive de la même ancre textuelle sur les liens acquis sur des sites tiers. Dans les faits, la personne qui s’occupe de la campagne d’acquisition de liens va poster de manière récurrente le mot-clé sur lequel il ambitionne de positionner une page de son site. Ainsi, s’il cherche à améliorer le ranking du site d’une pizzeria à Paris, il va toujours utiliser l’ancre “pizzeria Paris”.

Google considère que l’utilisation excessive d’une ancre correspond à une tentative de manipuler ses résultats de recherche. Il a donc intégré dans son algorithme de classement un filtre, appelé Google Penguin, qui pénalise les sites qui sur-optimisent leurs ancres.

Vous devez donc varier les ancres des liens à destination de la page que vous souhaitez positionner. Pour connaître le ratio acceptable d’ancres optimisées, il est conseillé de faire une étude des liens entrants des 5 pages les mieux positionnés sur le mot-clé ciblé. Attention, étudiez bien la structure des ancres au niveau de la page, et non au niveau du site.

Erreur n° 2 : miser sur le même cheval pour gagner la course

Une stratégie de Netlinking a pour but de créer un profil de liens variés en provenance de différents domaines aux concepts éditoriaux différents. Une erreur courante est de mener une campagne d’acquisition de liens qui cible toujours le même type de sites.

Il est ainsi fréquent de voir des noms de domaine dont la quasi-totalité des liens provient d’annuaires de site. Ce type de services offre la possibilité de rapidement et simplement obtenir des liens, puisque leur ADN repose sur le partage de sites web.

Pour éviter cet écueil, il est recommandé de mettre en place un plan d’acquisition de liens qui a pour ambition de créer un profil naturel de liens. Il va ainsi intégrer des sites éditoriaux, des blogs thématiques, des sites institutionnels, des annuaires téléphoniques, des annuaires web thématiques, des réseaux sociaux et bien d’autres encore.

Pour définir la proportion de chaque type de site, étudiez le profil de liens de vos principaux concurrents et dressez une moyenne pour établir vos objectifs.

Erreur n° 3 : vouloir aller trop vite

Le netlinking est une course de fond qui donne des résultats au bout de quatre à six mois. En la matière, il est préférable d’adopter la stratégie de la tortue qui avance progressivement et accélère raisonnablement au bout de quelques mois.

La raison derrière cette stratégie est simple et mathématique. Lorsque vous lancez votre site, il n’a généralement aucun lien. Chaque nouveau domaine qui pointe vers votre site va donc représenter une augmentation substantielle du nombre de sites référents.

En voulant aller trop vite, votre taux de croissance du nombre de liens va sortir des modèles statistiques attendus de Google, et va paraître suspicieux.

À moins de disposer d’un budget de lancement mirobolant qui permet d’obtenir un grand nombre de retombées presse sur une courte durée, adoptez un rythme raisonnable, mais croissant, qui permet de construire un profil de lien naturel qui ne va pas éveiller de suspicion auprès de Google.

Erreur n° 4 : avoir des backlinks avec attribut « nofollow »

Une campagne de netlinking a pour but d’accroître le “jus SEO” envoyé vers votre site web grâce à l’obtention de liens hypertextes sur des sites tiers. Les liens avec un attribut “nofollow” n’envoient aucun jus. Il s’agit donc d’une erreur de consacrer du temps et des ressources pour obtenir des backlinks avec attribut « nofollow ».

Dans les faits, vous allez naturellement obtenir ce type de liens lors de votre inscription sur certains réseaux sociaux ou sur certains sites institutionnels ou financiers. Il est donc normal d’avoir quelques liens de la sorte qui pointent vers votre site. C’est toutefois une erreur de les multiplier volontairement.

Erreur n° 5 : avoir des liens de pages non-indexées

Pour qu’un lien puisse transmettre du jus SEO vers votre site, il est indispensable que la page sur laquelle il a été intégré se trouve dans l’index principal de Google. Si la page n’est pas indexée, le lien vers votre site ne sera pas pris en compte par l’algorithme de classement. Il est donc totalement inutile.

Lors de votre campagne de netlinking, prenez le temps d’analyser la bonne indexation des pages d’un domaine sur lequel vous envisagez d’obtenir un lien.

La requête dans Google “site:NOMDEDOMAINE” permet de connaître le nombre de pages d’un site indexées par le géant de Mountain View.

N’hésitez pas à poursuivre l’analyse en testant de vieux articles avec la requête “site:URLDELAPAGE”.